Week- end dans le Jura

Ce week-end des 7, 8 et 9 juin, le club CTS s’est retrouvé à la station des Moussières pour pratiquer vélo route, VTT et marche. C’est une quarantaine de participants qui se sont retrouvés au centre G Moustaki.

Mais en préambule, vendredi après-midi, le groupe allégé a parcouru le sentier des cascades du hérisson, magnifique avec la pluie abondante de ce début de printemps. ( Lire la suite).

Accès aux Photos

La Talaudièroise – Dominique Garde 2024

Sous un soleil revenu temporairement pour notre version
2024, ces 37éme édition de la Talaudièroise et 17éme édition de la Domminique GARDE ont permises aux 376 participants de parcourir 17 915
Km sur les routes des Monts du Lyonnais et 2 310 Km dans les chemins pour
les Vététistes. ( Lire la suite )

8 mai

Comme chaque année la journée du 8 mai est programmée en souvenirs de nos copains cyclos partis trop tôt. cette année 2024, une vingtaine de participants ont partagé cette journée ( lire la suite )

Grimaud 2024

Une quarante de licenciés du CTS ont participé au séjour proposé dans le var du 20 au 27 avril 2024

Veuillez trouver ci-joint le compte rendu Grimaud 2024

des différents groupes (Vélo route groupe 1, 2 et 3 +VTT + Marche)

Les 24 heures du Mans

4 Féminines de notre association (Coraline, Edith, Marion, Pauline ) ont pour objectif de participer au 24 heures vélo du Mans les 24 et 25 août 2024.

Hier le 04 avril 2024, elles ont reçu le 2ème prix au rencontres des sociétaires de la caisse locale du Crédit Agricole au titre de leur projet

Pourquoi une section handbike

Suite à un accident à vélo dans le sud de la France en Avril 2022, Didier est resté paraplégique.

Dès sa sortie, il s’est mis à la recherche de clubs pratiquant le vélo en pédalant avec les bras (handbike)

Il a pu débuter cette activité au printemps 2023 et a immédiatement retrouvé des sensations identiques à la pratique du vélo sur route malgré une vitesse beaucoup moins rapide

Les sorties avec ses nouveaux coéquipiers ne lui donnaient pas entièrement satisfaction, ce qui lui manquait, c’était de rouler avec ses copains du CTS (club ou il est licencié depuis 1995)

Dès lors Didier a échangé avec ses meilleurs amis du club et leur a parlé de créer une section au sein du CTS, ce qu’ils ont approuvé et Didier s’est empressé de présenter son projet au conseil d’administration du club

Le CA a validé à l’unanimité la création de cette nouvelle section au mois d’Octobre 2023 pour envisager un début d’activité au printemps 2024

Dans un premier temps nous pouvons accueillir uniquement des personnes paraplégiques ou ayant perdu l’utilisation des membres inférieurs, peu importe qu’ils aient pratiqué le cyclisme auparavant, nous saurons leur faire aimer cette activité sportive et écologique

Côté sport, nous souhaitons faire des sorties une à deux fois par semaine avec des circuits adaptés en fonction des personnes présentes et de leurs capacités physiques

Les sorties pourront durer de 2 à 3 heures et la distance variera en fonction du dénivelé du parcours

Les sorties seront les lundi ou/et vendredi après-midi en fonction de la météo

Si besoin elles passeront le matin en période de forte chaleur

En période estivale nous essaierons de programmer quelques sorties déportées dans le Pilat

Le CTS veut proposer une pratique du cyclisme plus sportive que ce que propose Sté handisport

Pour ce faire nous pourrons faire tester des handbikes à assistance électrique

Nous espérons accueillir 4 à 5 pratiquants réguliers d’ici 2 à 3 ans

Pour le démarrage de la section, un groupe d’une vingtaine de bénévoles est constitué pour encadrer les sorties et assurer la sécurité des handbikers

Chaque sortie bénéficiera d’au moins 3 personnes valides pour aider les handbikers

Le CTS va investir dans 2 handbikes à assistance électrique pour les nouveaux arrivants qui n’auront pas encore leur matériel

Le CTS va aussi acquérir une remorque pour transporter le matériel lors de nos sorties déportées

Pour le démarrage de la section, nous avons un budget prévisionnel de 20 à 25K€

Nous avons entrepris des démarches auprès des mairies, département et région

Nous sollicitons également des partenaires privés en allant leur présenter notre projet

Nous sommes à l’écoute de toute proposition pour recueillir des aides financières

Nous organisons également une manifestation handisport et festive afin de récolter des fonds le samedi 9 mars, le prix d’entrée est fixé à 10€

Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici

Marche de décembre

Comme chaque année la marche annuelle organisée par Guy a rassemblé 21 marcheurs .

Nous avons pu apprécier le soleil de décembre sur les hauteurs des monts du Lyonnais.

Photo par Sylvia

Un départ de La Mure , pour 3 heures de marche , et bien entendu nous avaons terminé au restaurant du Val’Gourmand à Valfleury

Assemblée Générale du club dimanche 03 12

Notre assemblée générale 2023 se tiendra le dimanche 3 décembre au Pôle festif de la Talaudière. Les points abordés seront les suivants

  1. Rapport moral Didier / vote
  2. Rapport financier Bernard / vote
  3. Licences 2023 / 2024 Henri
  4. Renouvellement conseil d’administration Henri / vote 
  5. Modification des statuts du club  Bernard / vote
  6. Présentation section handisport Didier M
  7. Présentation nouveau site du CTS Christophe
  8. Projets et challenge 2024 Didier

Merci de votre présence.

Sportivement

Ultr’Averne 2023

Mon expérience :

Après un échec en 2022 sur le défi Bordeaux-Paris, j’ai mis toutes les chances de mon côté. Plus de 7 000 Km depuis le 1er janvier, un parcours supérieur à 300 Km, enchainements de montée du Ventoux, une semaine à plus de 700 km et 12 000 de D+ … enfin des sorties accessibles à tous, simplement il faut avoir du temps .

Après une récupération de nos dossards mercredi 28 juin à Ambert, une petite nuit dans le gite de St Anthème, et nous sommes prêt pour le départ le jeudi 29 juin à 7h .

Parti pour réaliser le défi , mais il faut enchainer les cols :

Nous restons groupés sur les 50 premiers KM, mais une perte de l’éclairage de Bernard Q. sépare le groupe en deux. Les Ultras partent devant.

Une première pause s’impose à Courpière, il est 11h 30 et la chaleur est présente, mon pire ennemi est là. La digestion est difficile et m’oblige à ralentir mon train, afin de ne pas compromettre la suite.

Les Bernard se séparent à Chambon sur lac, je préfère prendre une vitesse en dessous, ce qui me conduira à arriver à Riom Es Montagne à 21h42. ( 248 km au compteur pour 5 200 de D+ )

Cette base de vie nous accueille très chaleureusement, le ravitaillement est copieux et varié. J’ai la chance de trouver un lit. Cet arrêt me permet de dormir 4 heures.

Le vendredi 30 juin je me réveille vers 2h30, il pleut, nous sommes 4 à bien vouloir laisser notre couchage à nos amis cyclos. Le temps du petit déjeuner préparé par nos soins ( j’ai préparé le café et par conséquent dosé à souhait) la pluie a cessé.

A 3h30 nous partons groupés à l’assaut du Pas de Peyrol dans le brouillard. Parti avec mes habits de la veille , je me change pour la descente afin d’avoir un équipement plus chaud et sec. La descente est périlleuse et le groupe éclate, chacun choisit son niveau de risque.

Je rêve d’un thé citron chaud, mais il faut patienter jusqu’au Prat de Bouc pour déguster ma boisson chaude attendu, il est déjà 9h30.

Je roule seul vers St Flour, et si mes problèmes gastriques ont disparu, je me sens fatigué et le doute s’installe concernant mon objectif de boucler le parcours en 42 heures.

Mon compteur m’indique 400 km et 7200 m de D+, il me reste théoriquement 165 km et 3500m de D+. Mon frère Joël m’appelle et m’indique que je suis 12éme sur mon parcours ! J’ai du mal à réaliser, mais à cet instant je sais qu’il m’est impossible de tenir mon rang.

Je m’installe à la terrasse d’une pizzeria, je me force à manger ( 1 pizza montagnarde & 2 boules de glaces) et boire ( 1 coca et 2 l d’eau) . Ensuite je tente de rejoindre la base de vie gérée par les organisateurs. superbe , elle est ouverte et des couchages sont à ma disposition. Je dors 1h30 , au réveil café et fruits, je suis un autre homme, la forme est revenue et mes compagnons d’un jour me persuadent de les accompagner afin de terminer le circuit.

Banco, je tente et me voilà reparti avec un rêve en tête. Les kms défilent à mon train et bizarrement je  ressens un apaisement car la forme semble m’accompagner.

Mais la nuit tombe, il faut mettre en place l’éclairage. En confiance avec mon GPS depuis le départ, il m’indique de suivre une départementale. Mon téléphone sonne , une fois, une deuxième fois, mon frère veut m’encourager ?  En fait non, grâce au suivit en direct via l’application Mymotion.dotvision.com, il m’indique que je suis hors circuit. Il a raison, je vois sur un panneau indiquant Issoire.

Panique à bord, comment rejoindre Ambert ( nbre de Km ? , Dénivelé ?) Joël m’indique mon chemin avant que le PC course m’appelle pour les mêmes raisons. En fait il me reste 55 km et m de D+. Je reçois un coup sur la tête, et là je me mets en mode survis, j’ oublis mes maux et un seul objectif rejoindre la ligne d’arrivée.

Il est 3h15, mon périple est terminé, un gros ouf de soulagement .

Je l’ai fait, joie que je ne peux pas partager vu l’horaire .

En définitive , fier de mon bilan,  pour la première fois j’ai rencontré des forces insoupçonnées qui étaient bien cachée en moi. Mais je pense que chacun d’entre nous est capable de trouver ses ressources, il faut simplement débrancher le cerveau et laisser son corps  gérer la situation. Le dépassement de soi permet d’aller au bout d’un ultra.

Un grand merci à l’organisation pour :

  • la beauté du parcours avec des cols et des petites routes magnifiques
  • la sympathie et les échanges avec les participants sur ce type d’épreuve
  • Leurs présences H24 sur les différentes bases de vie et à l’entière disposition des participants

Bernard B.