La vérité sur le code de la route cycliste en France

La vérité sur le code de la route cycliste en France

 

Les incivilités sur la route et les tensions entre cyclistes et automobilistes, mais aussi entre cyclistes et piétons, sont de plus en plus fréquentes.

Il est donc important de rappeler quels sont les droits et les obligations de chacun.
Articles du code de la route à l’appui, nous avons essayé de répondre à des questions et points de friction qui reviennent fréquemment.

N’oublions pas, ami(e)s cyclistes, que le code de la route s’applique à nous comme aux autres usagers, et que chaque infraction est passible d’une amende.
Arrêtons donc de griller les feux rouges et faisons preuve d’éducation, d’intelligence et de courtoisie, afin de montrer l’exemple et que les autres nous respectent !

Des vélos … et des voitures

 

Le partage de la route hors agglomération entre cyclistes et automobilistes est un des principaux points de crispation.
Si on se place en tant que cycliste, cette crispation semble justifiée, tant nous nous sentons vulnérables (tout comme les motards d’ailleurs), face à la carrosserie d’un véhicule.

Allez dans la plupart des pays d’Europe et vous serez surpris du respect des automobilistes vis-à-vis des cyclistes : pas de coup de klaxon, attente patiente derrière le ou les vélos jusqu’à ce que la route soit totalement dégagée…
Il est vrai que dans certains cas, en France, les cyclistes sont fautifs et abusent de la situation, négligeant les règles du code de la route.
Voici les réponses aux principales questions que nous nous posons souvent.

Comment doivent se comporter les cyclistes en groupe ?

Si vous roulez en groupe, vous pouvez tout à fait rouler à deux de front, mais pas plus.
La nuit ou si les conditions l’exigent (chaussée étroite, visibilité réduite…) vous devez vous placer en file indienne.
Si un véhicule souhaite vous dépasser et que le dépassement n’est pas aisé, vous devez également vous placer en file indienne.
Enfin si votre groupe compte plus de dix personnes, il est recommandé de le scinder en plusieurs sous-groupes.

Code de la route : Article R431-7
Les conducteurs de cycles à deux roues sans remorque ni side-car ne doivent jamais rouler à plus de deux de front sur la chaussée.
Ils doivent se mettre en file simple dès la chute du jour et dans tous les cas où les conditions de la circulation l’exigent, notamment lorsqu’un véhicule voulant les dépasser annonce son approche. (…)
Quelle doit être l’attitude d’un automobiliste à l’approche d’un ou plusieurs cyclistes ?

Le conducteur doit réduire sa vitesse à l’approche de cyclistes.
Pour effectuer le dépassement, le conducteur doit respecter une distance de sécurité latérale à minima d’un mètre en agglomération et d’un mètre et demi hors agglomération.

Code de la route : Article R413-17
Sa vitesse doit être réduite lors du croisement ou du dépassement de piétons ou de cyclistes isolés ou en groupe. (…)Code de la route : Article R413-17
Pour effectuer le dépassement, il doit se déporter suffisamment pour ne pas risquer de heurter l’usager qu’il veut dépasser. Il ne doit pas en tout cas s’en approcher latéralement à moins d’un mètre en agglomération et d’un mètre et demi hors agglomération s’il s’agit d’un véhicule à traction animale, d’un engin à deux ou à trois roues, d’un piéton, d’un cavalier ou d’un animal. (…)

La piste cyclable, obligatoire ?

 

Vous vous êtes déjà fait klaxonner par un automobiliste quand vous rouliez sur la chaussée alors qu’une piste cyclable était disponible ?
Il n’est pas toujours facile à un conducteur de comprendre qu’un vélo de route ne peut pas forcément emprunter une piste qui n’est pas parfaitement lisse ou qui emprunte des trottoirs.
Que dit le code de la route ? Que les cyclistes ne sont pas dans l’obligation d’utiliser les pistes et bandes cyclables, lorsqu’elles existent, sauf indication contraire.
Concrètement si un panneau « piste cyclable » est positionné, tout va dépendre de sa forme : carré, la piste est conseillée mais non obligatoire ; rond, la piste est à emprunter obligatoirement.
Sachez également que les piétons peuvent emprunter la piste cyclable s’ils n’ont pas d’emplacements de circulation qui leur sont réservés.
Enfin lorsque vous roulez en ville, vous n’avez pas le droit de rouler sur les trottoirs (sauf pour les enfants de moins de 8 ans) ou encore de zigzaguer entre les véhicules.

Code de la route : Article R431-9
Pour les conducteurs de cycles à deux ou trois roues, l’obligation d’emprunter les bandes ou pistes cyclables est instituée par l’autorité investie du pouvoir de police après avis du préfet. (…)
Lorsque la chaussée est bordée de chaque côté par une piste cyclable, les utilisateurs de cette piste doivent emprunter celle ouverte à droite de la route, dans le sens de la circulation.
Les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes dans les deux sens, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police, à la condition de conserver l’allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons. (…)Code de la route : Article R431-7
Lorsqu’il ne leur est pas possible d’utiliser les emplacements qui leur sont réservés ou en l’absence de ceux-ci, les piétons peuvent emprunter les autres parties de la route en prenant les précautions nécessaires. (…)

Panneau C113 – Piste ou bande cyclable conseillée et réservée aux cycles à deux ou trois roues.

Panneau B22a : Piste ou bande obligatoire pour les cycles sans side-car ou remorque.

 

Des équipements obligatoires, le téléphone et la musique interdits

Certains des éléments ci-dessous vont vous étonner, voici la liste des éléments de sécurité qui sont obligatoires quand vous montez sur votre vélo :

    • Deux freins, avant et arrière ;
    • Un feu avant jaune ou blanc et un feu arrière rouge, la nuit ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante ;
    • Un avertisseur sonore (constitué par un timbre ou un grelot) ;
    • Des catadioptres (dispositifs rétro-réfléchissants) : de couleur rouge à l’arrière, de couleur blanche à l’avant, de couleur orange sur les côtés et sur les pédales ;
    • Le port d’un gilet rétro-réfléchissant certifié pour tout cycliste (et son passager) circulant hors agglomération, la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante.
    • Le port du casque pour les enfants de moins de 12 ans, conducteurs ou passagers.

Enfin sachez que vous n’avez pas le droit de téléphoner en roulant, ni d’écouter la radio ou de la musique, pour des raisons de sécurité évidentes.

Code de la route : Article R412-6-1
L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit.
Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité. (…)Concernant les équipements obligatoires, vous pouvez vous référer aux articles suivants :
Code de la route – Articles R313-1 à R313-32 (Éclairage et signalisation des véhicules)
Code de la route : articles R416-17 à R416-20 (Triangle de pré-signalisation, gilet de haute visibilité)
Code de la route : articles R431-1-1 à R431-11 (Casque/gants)
Arrêté du 29 septembre 2008 relatif au gilet de haute visibilité
 
Cet article a été rédigé par les spécialistes de MoutNpass, nous les remercions pour l’autorisation de publication sur notre site.